×

Docteur Bodnar

Informations complémentaires

ACTU

Docteur Bodnar

Qu'est-ce qu'un implant

Un implant capillaire est une unité multi tissulaire composée de micro tiges capillaires qui sortent de la peau, l'épiderme, le derme, les glandes éccrines, le muscle arecteur du poil, le follicule, les stems cells ou cellules souches, le bulge et toute la substance vitale périfoliculaire. Cet implant capillaire sera transféré de la zone donneuse (donor area), le plus souvent prélevé dans la zone occipitale mais parfois temporale, dans une zone de sécurité qui ne sera pas touchée par une alopécie androgénique. Cela assurera une vie du greffon de plusieurs années et également, grâce aux cellules souches, à un renouvellement des cheveux par induction d'une nouvelle repousse.
Sorti de son milieu initial, le greffon sera immergé immédiatement dans un soluté de conservation cellulaire additionné d'une substance vitalisante à base d'ATP. Il s'agit d'adénosine triphosphate qui est le subtratum de toute l'énergie corporelle. Une fois remis sur la zone receveuse, ce greffon va être revascularisé initialement par imbibition, puis, au bout de 16 à 18h, de minuscules micro-vesceaux vont pénétrer à l'intérieur sans rejet (greffe autologue) et donner vie à toute la structure. Pendant les 10 à 15 premiers jours, les tiges capillaires mises en place continuent de pousser, mais tomberont de façon tout à fait habituelle entre le 18ème et le 25ème jour, parfois plus tôt. Cela correspond à la programmation en profondeur, au niveau des cellules souches, de la nouvelle unité folliculaire qui ressortira à cet endroit. Comme toujours en biologie cellulaire, cela demande beaucoup de temps. Une injection de PRP pourra utilement être pratiquée vers le deuxième troisième mois afin d'apporter des facteurs de croissance pour la repousse à venir. Cette repousse définitive s'effectura seulement à partir du troisième mois et demi, et s'étalera sur une quinzaine de mois. Mais 80% des repousses sera effective dès le neuvième mois.
A ce moment, la nouvelle unité folliculaire aura le même comportement au niveau de la zone donneuse, c'est-à-dire occipitale, avec une durée de vie extrêmement longue, car ce n'est pas ni la vascularisation, ni la localisation qui détermine la durée de vie du cheveu. C'est le nombre de récepteurs à la DHT.
Il n'existe pas ou très peu de récepteurs à la DHT au niveau de la zone occipitale, et ce greffon aura donc devant lui plusieurs années de vie.

Implant capillaire

La technique de prélèvement des implants

Les implants capillaires peuvent être prélevés de différentes manières (avec punch manuel, motorisée avec punch atraumatique, par robot artas, etc).
Actuellement, les pourcentages de transection ont considérablement diminué dans tous ces domaines et avoisine les 4%. Ce sont dans tous les cas des FUE.

Aujourd’hui, le Docteur Bodnar, chirurgien plasticien, pratique exclusivement la technique de microgreffe FUE pour ses patients présentant une perte de cheveux. Les deux raisons principales sont que, premièrement, cette technique permet d’effectuer l’opération avec des micro-cicatrices au niveau du cuir chevelu qui sont en pratique invisibles à l’oeil nu. Deuxièmement, et c'est la raison la plus importante, en terme de qualité, les greffons sont parfaits et donnent des résultats beaucoup plus naturels.

Qu'est-ce qui a motivé ce choix ?

Avec l’évolution des techniques, il n’est plus nécessaire de greffer immédiatement les implants capillaires pour assurer leur repousse, car des solutions biologiques de survie des implants sont très performantes, elles sont utilisées systématiquement par le Docteur Bodnar avec maintient d'une température d'immersion à 4°C. Il est ainsi possible de prélever de 2500 à 3500 implants capillaires dans la journée sans altération de la substance vitale.
Il n'est donc plus nécessaire de réaliser une mise en place des greffons "à la va-vite" et nous privilégions la qualité car le Placing est un des temps essentiel et souvent imparfaitement réalisé dans le but de minimiser ce temps chirurgical.
C'est à mon sens un temps essentiel qu'il est important de pratiquer à la manière d'un artisan.
Cela relègue les techniques de mise en place direct des implants (Direct Hair Implant) au deuxième plan. L'essentiel étant la qualité de travail des assistantes plus que la rapidité.

Ces améliorations notables expliquent la réussite de la technique de greffe capillaire FUE et le fait que je ne propose maintenant que cette alternative devant la supériorité de résultat qu’elle procure.

IMPLANT CAPILLAIRE

Nombre d’implants nécessaire pour une greffe réussie ?

Le nombre de greffons nécessaire varie en fonction de l’importance de la chute de cheveux et de l'alopétie constatées sur le patient. De manière générale, une greffe de cheveux comprend entre 1500 et 2000 greffons, mais il est possible de prélever et de mettre en place, dans la même journée, jusqu’à 3000 greffons (voir plus) dans de très bonnes conditions. Dans ce cas précis, la durée de la greffe est de 10 heures, et cela évite, dans des cas d’alopécie importante, de renouveler une intervention de greffe capillaire l’année suivante.

Il est possible de prélever au total 6000 greffons au niveau de la zone de prélèvement qui est située à l’arrière de la tête : la zone occipitale et parfois temporale.

C’est sur ces zones que l’on prélève la totalité des implants capillaires. Tous les patients ne disposent toutefois pas des mêmes densité folliculaires à ces endroits du crâne. Le Docteur Bodnar adapte par conséquent les modes de prélèvement des greffons. Le taux de prélèvement est d'environ de 18 à22%, ce qui laisse un aspect esthétique excellent.

Il est nécessaire de porter une attention toute particulière à cette zone occipitale. Elle doit être ménagée au maximum pour permettre d’envisager éventuellement une nouvelle implantation capillaire, qui pourra être réalisée entre 1 an et 10 ans plus tard, voire au-delà.

En fonction de la nature de votre calvitie, de son évolution, de votre âge, il ne faut pas oblitérer vos chances de conserver le plus longtemps possible votre chevelure grâce aux greffes de cheveux.

CONTACTEZ-NOUS POUR UNE CONSULTATION

Le Docteur Martial Bodnar, chirurgien plasticien, est hyper spécialisé en greffe capillaire FUE qu'il pratique exclusivement. Il consulte 25 rue Alsace Lorraine à Toulouse et anime des séances d'informations de greffe capillaire régulièrement à Paris.

IMPLANT CAPILLAIRE

Critères de qualité d’un implant

S’il y a bien des interrogations délicates qui se posent, ce sont celles liées à la question de la qualité des implants capillaires prélevés. Beaucoup de facteurs interviennent dans la qualité des greffons, l'expérience du praticien, la qualité du matériel utilisé et bien sûr sur, la qualité des cheveux de la zone donneuse.

En réalité, le seul vrai moment pour juger de la qualité totale des implants capillaire est l’instant post extraction. Les greffons sont mis dans un liquide de conservation cellulaire, débarrassés des résidus sanguins et seulement à ce moment-là, nous pouvons constater la qualité des follicules

Il est primordial d’accorder le temps nécessaire à la vérification de la qualité des implants capillaires. L'équipe du Docteur Bodnar vérifie systématiquement au microscope chaque greffon afin de réaliser un Placing de la meilleure qualité.

Lorsqu’ils seront mis en place

Comment sera-t-il possible de faire une évaluation de la qualité des greffons ?

Cela ne sera tout simplement pas possible. Il faudra attendre un an avant de savoir si la repousse est de bonne qualité ou non. C’est donc bien dans le soin apporté à chaque greffon, que ce soit le prélèvement motorisé ou non, la qualité de l'extraction des unités folliculaires, leur conservation dans un milieu favorable à la survie, qui seront la clé du succès d’une transplantation capillaire réussie.

La greffe de cheveux est donc une opération extrêmement délicate qui nécessite toute l’expérience d’un chirurgien plasticien chevronné, hyper spécialisé dans la greffe capillaire, d'une équipe aguerrie, dynamique et particulièrement minutieuse.

C’est souvent la raison pour laquelle il est préférable de mettre en place un nombre limité d’implants mais de très grande qualité, plutôt qu’un nombre très élevé de greffons de qualité médiocre car ayant subi des transsections, c’est-à-dire une section partielle de follicules pileux ou bien conservé dans du simple sérum salé isotopique peu onéreux mais avec une grande déperdition folliculaire dès la 3ème heure.

Les implants capillaires doivent également être disposés selon un schéma assez précis, avec un axe différent selon leur emplacement : soit au niveau de la ligne capillaire antérieure, soit sur le vertex (le dessus du crâne).

Encore une fois, mon choix et ma stratégie thérapeutique seront dictés par une analyse au cas par cas incluant l’impact psychologique inhérent à la perte de cheveux, qu’il s’agisse d’homme ou de femme, afin de réaliser une restauration capillaire la plus appropriée, intégrant de multiples facteurs tels que l’âge, les antécédents familiaux, la rapidité d’évolution et la richesse de la zone donneuse.

HAUT