×

Docteur Bodnar

Informations complémentaires

ACTU

l'intervention

Déroulement d’une greffe capillaire

Avant l’intervention

Consultation en clinique

L'examen clinique consiste en une analyse fine du cuir chevelu, du diamètre des tiges capillaires, de leur résistance à la traction et à une évaluation de l'importance de l'alopécie (classification de Norwood et Hamilton).
L'examen paraclinique le plus fin est le trichogramme. Il est réalisé par une infirmière diplômée d'Etat, spécialisée en trichogramme, formée au centre Sabouraud, hôpital St Louis Paris. Il s'agit d'un examen qui est seul à pouvoir analyser précisément le stade de maturité des follicules et des cheveux. La cartographie du trichogramme prend la mesure de l'importance de l'alopécie. Elle prend en compte la trophicité du follicule, la miniaturisation ou non de la tige capillaire et du bulge. Cela permet d'évaluer si le cheveu se trouve en phase anagène, télogène, catagène ou dystrophique.
Cet examen permet en outre de savoir si le cheveu est sain ou "malade" et de connaître le rapport de cheveu Anagène sur Talogène (A/T). Ce rapport est un indice important pour déterminer le moment de la greffe, car il s'agit d'une cartographie qui n'est pas figée dans le temps mais qui renseigne bien mieux que n'importe quel examen sophistiqué sur l'efficacité de la thérapeutique en cours.
Beaucoup de centres, en effet, négligent cet aspect histologique, qui pourtant est fondamental pour poser l'indication d'une greffe de cheveux.
C'est également ce qui explique l'échec des greffes réalisées chez des patients jeunes lorsqu'ils se font opérer à des milliers de kilomètres avec pour tout examen de simples photos prisent avec un smartphone. C'est la raison pour laquelle je ne pratique pas les consultations en ligne, car rien ne vaut un examen clinique, donc en présence, avec tous les paramètres importants que sont la motivation, l'impact psychologique et la possibilité d'un suivi "sur-mesure".
Au terme de la consultation, un devis personnalisé vous sera remis par mail dans les jours qui suivront. Des renseignements complémentaires vous seront également adressés ainsi que différents examens biologiques qu'il faudra réaliser avant l'intervention.

Pendant l’intervention

Marquage de la zone receveuse

Après la première consultation, un délai minimum de 15 jours c'est écoulé. Le jour de l'intervention, une nouvelle discussion pré-opératoire, en présence de l'équipe, permet de déterminer le schéma précis que vous désirez obtenir, et pondérer par les possibilités techniques qui s'offrent à nous en fonction de l'importance de la greffe et de la richesse de la zone donneuse. Souvent les discussions portent sur l'abaissement ou non de la ligne capillaire antérieur, mais il faut prendre en considération que l'alopécie androgénique est une "pathologie" évolutive dont il faut absolument tenir compte pour garder un aspect naturel sur les nombreuses années post greffe. Ce dessin pré-opératoire est validé à nouveau par vous-même avant de réaliser l'intervention elle-même. La photo pré-opératoire ainsi éditée est sujette à signature.

Préparation de la zone donneuse

Afin de pouvoir prélever les greffons, l’arrière de la tête est rasée par mon équipe, au niveau de la zone de prélèvement (idéalement une longueur de 1mm permet de bien observer l'axe des cheveux, élément indispensable au prélèvement des unités folliculaires). Il faut savoir que la repousse de la zone donneuse s'effecute dès le lendemain et dès le dixième jour, on observe une repousse de type coupe-militaire. A trois semaines, il est complètement impossible de percevoir la moindre zone de prélèvement.

Anesthésie locale

L’intervention de greffe capillaire se déroule entièrement sous anesthésie locale. Après anesthésie au niveau de votre cuir chevelu, bien couplé à un système vibratoire ainsi qu'avec un nouveau système "Press No Neddle" qui consiste en une anesthésie par simple pression et donc très supportable . Vous sentirez uniquement une sensation de contact qui est tout à fait normale et qui nous permet de continuer le prélèvement en toute sérénité.

Extraction des follicules pileux

Les unités folliculaires sont prélevées une à une dans une zone de prélèvement située à l'arrière du crâne (région occipitale ou zone donneuse), chaque greffon fait l'objet d'une analyse microscopique systématique.

Implantation des greffons

Les greffons sont implantés un à un dans la zone receveuse, à l'aide d'implanteurs atraumatiques en suivant un axe déterminé par le Docteur Bodnar et qui correspond à l'aspect le plus naturel possible. Après mise en place du greffon, seule la partie superficielle sera visible. Blanche initialement, elle sera dans les heures qui suivent, revascularisée, et donnera à terme naissance au futur cheveu.

Intervention

La consultation en clinique

Une consultation de chirurgie réparatrice du cuir chevelu est avant tout un échange entre le désir du patient d'espérer le résultat le meilleur possible et le chirurgien qui donnera les possibilités raisonnables qu'offre la greffe capillaire. Comme toujours, cette discussion permet de rationaliser les possibilités objectives de telle sorte que la greffe soit dans un domaine du possible et tienne compte de l'évolutivité, de l'âge, de la volonté ou non de suivre le traitement médical et de la relation de confiance qui s'établira lors de cet échange afin que les paramètres cités ci-dessus soient parfaitement intégrés.

CONTACTEZ-NOUS POUR UNE CONSULTATION

Le Docteur Martial Bodnar, chirurgien plasticien, est hyper spécialisé en greffe capillaire FUE qu'il pratique exclusivement. Il consulte 25 rue Alsace Lorraine à Toulouse et anime des séances d'informations de greffe capillaire régulièrement à Paris.

L'intervention

La technique FUE : le timing

La technique de greffe FUE pratiquée par le Docteur Bodnar ne laisse que des cicatrices ultra fines, indétectables à l’œil nu.

Jour J à J+4

Des soins spécifiques seront réalisés par vous-même en suivant une procédure très bien codifiée.

J+10

Les activités sociales sont reprises environ 10 jours en général après l’intervention de greffe, mais sont possibles dès le cinquième jour.

J+90

Les nouveaux cheveux commencent à pousser vers la fin du troisième mois, mais souvent une repousse précoce est constatée plus tôt, donnant ainsi une idée rapide de ce que sera le résultat à terme.
La FUE permet de recouvrir les alopécies avancées tout en gardant une coupe assez courte.

Que l'alopécie soit étendue ou pas, il est préférable de faire une FUE limitée à 2500 greffons qui laissera plus tard la possibilité d’une nouvelle séance de redensification.
Un an est le bon timing pour refaire une séance de greffe de cheveux. Il est alors possible de prélever à nouveau environ 80% de cheveux par rapport à la première session selon le même protocole opératoire. Cette deuxième greffe devra néanmoins être très précautionneuse car bien que cette technique soit très discrète il faudra préserver les unités folliculaires pour un aspect restant le plus esthétique possible. Moins de 15% des unités occipitales seront prélevées.

Greffe de cheveux

Les soins post greffe immédiat

Les résultats d’une greffe de cheveux ne sont pas visibles immédiatement après l’opération chirurgicale.

Pendant les premiers jours, vous devrez suivre un certain nombre de recommandations afin d’obtenir à terme le meilleur résultat possible.

l'intervention

Quels sont les risques lors d’une microgreffe de cheveux ?

Les risques d’une intervention en microgreffe de cheveux sont les mêmes que pour toute autreopération chirurgicale. Ils sont liés aux substances anesthésiques locales, aux hématomes, aux infections du site opératoire. Heureusement, notre équipe est formée pour vous prémunir de tout problème de ce type.

Complications générales :
  • Risques liés aux substances anesthésiques locales, allergies, les hématomes, les infections du site opératoire. Elles sont extrêmement rares, voire inexistante car les protocoles de soins post opératoire et les défenses immunitaires du cuir chevelu sont extrêmement performants.
  • Infections : exceptionnelles pour toutes les interventions au niveau du cuir chevelu et facilement traitées par des soins locaux
  • Anomalie de la cicatrisation (démangeaison) : très rare au niveau de la zone donneuse de greffes
  • Hématomes : ils sont sans gravité et seront évacués s’ils sont trop importants
  • Kystes épidermiques : ils peuvent parfois apparaître sur les cheveux greffés et s’éliminent souvent spontanément. Sinon, ces derniers sont faciles à enlever et ne compromettent pas la qualité de la greffe de cheveux
  • Chute de cheveux possible 2 à 3 semaines après intervention. Ce phénomène, appelé l’effluvium télogène, est très fréquent mais temporaire
HAUT