×

Docteur Bodnar

Informations complémentaires

ACTU

Docteur Bodnar

Spécialiste de la greffe de cheveux à Toulouse

La chute de cheveux est un phénomène naturel, que l’on observe plus particulièrement au printemps et en automne. De façon physiologique, il existe en parallèle un renouvellement capillaire équivalent (une centaine de cheveux par jour). Cette perte de cheveux, lorsqu'elle est trop abondante, aboutit dans un premier temps à une miniaturisation des tiges capillaires (cheveux plus fins), d'où l'apparition d'une calvitie partielle souvent au niveau de la zone frontale, ou parfois totale dans le pire des cas. En fonction des individus, ce phénomène peut être observé de manière progressive mais également se développer sur un temps très court, de l'ordre de quelques années.
Cela entraîne une modification de l'image corporelle, une perte de confiance en soi et des perturbations d'ordre psychologique et sociale qui amène le patient à consulter. Si dans les premiers temps, les traitements médicaux peuvent considérablement freiner l'évolution de l'alopécie androgénétique, ils ne peuvent pas en revanche créer de nouveaux cheveux, car un cheveu détruit l'est définitivement.
La greffe de cheveux devient donc nécessaire.

spécialiste greffe de cheveux

La greffe de cheveux : traitement contre la calvitie

La greffe capillaire : une greffe autologue

La greffe capillaire est une greffe dite autologue, c’est-à-dire que chaque greffon est prélevé sur le sujet lui-même au niveau du cuir chevelu, à l'arrière de la tête. Par conséquent, il ne peut exister de rejet des greffons par le système immunitaire du patient. Cette caractéristique est le point essentiel des greffes capillaires dans le sens où il n'y aura pas de rejets. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui, grâce aux évolutions technologiques, a permis de minimiser l'impact cicatriciel, observé avec la technique de la bandelette, avec disparition complète des grandes cicatrices disgracieuses avec "aspect mité de la zone donneuse" et existence d'une cicatrice très large, très visible qui signait la réalisation d'une greffe ratée. Actuellement, à mon sens, il n'y a plus que la greffe folliculaire, dite FUE, qui donne la plus grande satisfaction. Elle est toutefois limitée par l'abondance de la zone occipitale donneuse (zone située au niveau de la nuque) et par le nombre de greffons nécessaires afin de recouvrir toute la zone glabre (zone dégarnie).

FUE : Technique d'extraction folliculaire

La micro greffe FUE, victime de son succès, a vu naître essentiellement pour des raisons marqueting de nombreuses dérives FUE's, FUE ultra, DHI, qui sont toutes des techniques d'extraction folliculaire. Initialement réalisée chez l'homme, la FUE a été continuellement amélioré depuis une douzaine d'années : amélioration des moteurs d'extraction (pour éviter d'endommager les bulbes des cheveux à implanter), amélioration des techniques de prélèvement chirurgical (avec punch atraumatique, par robot Artas, etc), amélioration des solutés de conservation cellulaire et surtout amélioration des techniques d'implantation du follicule (Placing). Chez la femme, bien que ne pouvant réaliser en rasage complet de la zone donneuse, comme chez l'homme, des techniques discrètes de rasage partielles discrètes et étagées (techniques Patchy). Il est ainsi possible de prélever certes moins d'implants capillaires mais tout autant lors d'une technique de prélèvement par bandelettes.

cicatrisation après implants prélevés

Aujourd’hui, les techniques de greffe ou transplantations capillaires sont l’objet de technologies médicales de pointe.

Si les greffes de cheveux ne constituent pas une réponse unique à toutes les problématiques de perte de cheveux, elles sont la Meilleure solution pour l'intensification de la densité capillaire des zones dégarnies. En effet, aucun traitement médical ne peut créer de nouveaux cheveux.
De nos jours, il s’agit d’une opération de chirurgie esthétique qui se démocratise et qui est de plus en plus abordable. Toutefois, il ne faut pas oublier qu'elle doit être encadrée dans un milieu médical rassurant, tant d'un point de vue asepsie que d'un point de vue formation des assistantes car nous remarquons de plus en plus des complications, parfois graves, venant de pays où cela n'est pas respecté. Elle répond aux problématiques, parfois très handicapantes, que rencontrent des hommes et femmes de tous âges.
La perte de cheveux n’est, en effet, pas exclusivement masculine et peut s’expliquer de différentes manières. Il peut s’agir de causes génétiques, hormonales liées à une hypersensibilité des follicules à la dihydro-testostérone qui active le cycle capillaire qui provoque une miniaturisation des tiges capillaires, une accélération de ce même cycle, puis une disparition des cheveux. On parle alors d’alopécie androgénique.

Docteur Bodnar
Spécialiste de la greffe capillaire

La Charte de qualité de la clinique du Docteur Bodnar

Le Docteur Martial Bodnar est un chirurgien plasticien. Spécialisé dans les greffes de cheveux et microgreffes de cheveux depuis la fin de son internat en 1994 à Toulouse, il continue d’enrichir ses connaissances et de partager les techniques innovantes auprès de ses confrères chirurgiens capillaires internationaux lors de congrès de l'ISHRS.

La charte qualité du Docteur Bodnar

  • Il assure personnellement au moins une consultation avant de fixer une date d’intervention, il privilégie toujours la prise en charge médicale associée.
  • Des consultations de spécialistes en endocrinologie, en gynécologie médicale et en dermatologie sont parfois demandées par le Docteur Bodnar afin de stabiliser la chute capillaire et de pouvoir réaliser l’intervention dans de très bonnes conditions.
  • Les techniques de transplantation de greffes de cheveux permettent dorénavant d’opérer avec succès les hommes comme les femmes. Seule l'importance et la technique de rasage de la zone donneuse (zone de prélèvement) et receveuse (zone à greffer) est différente. Le principe étant toujours l'extraction des unités folliculaires la plus atraumatique possible.
  • Le Docteur Bodnar assure avec ses assistantes toute les étapes de l'intervention : prélèvement des follicules pileux sous anesthésie locale, réalisation des sites receveurs qui vont déterminer l'architecture de la repousse et donc le design de la nouvelle chevelure. La mise en place des greffes (Placing) sera sous le contrôle attentif du Docteur Bodnar, réalisé par les assistantes parfaitement formées à cette opération. Des innovations de très haut technicité permettent actuellement de standardiser le Placing avec diminution du temps opératoire. Cela nécessite une formation continue avec perpétuelle remise en question dont les seuls but sont la performance gestuelle et l'amélioration du résultat.
  • Le Docteur Bodnar donne son mail personnel aux patients opérés afin de pouvoir répondre rapidement à toutes forme d'inquiétudes et d'interrogations. Le protocole de shampoing et de soins post greffe fait l'objet d'un point particulièrement précis décrit dans ce site.
  • Les consultations post-opératoires sont gratuites pendant les deux ans qui suivent l’intervention. Nous laissons à la seule démarche des patients opérés la prise de rendez-vous à 6 mois, 1 an et 2 ans.
  • Le patient peut visionner un film détaillé sur la technique chirurgicale lors de la consultation. Certaines images sont plus destinées à un public médicalisé mais l'intervention vous sera dans tous les cas expliquée en terme simple par le Docteur Bodnar lors de la première consultation.
  • La recherche de la meilleure qualité possible en terme d’indétectabilité et de densité est un véritable challenge que l'équipe du Docteur Bodnar se fait un défi de relever pour chaque patient.
  • La FUE est devenue une intervention de routine parfaitement maîtrisée qui, bien que assez longue, a l'énorme avantage d'être indolore, naturelle et encadrée par une équipe bienveillante et chaleureuse.

Intervention de la greffe capillaire à Toulouse

Les interventions de chirurgie du cheveu sont toujours précédées d’une consultation d’évaluation et de conseils. Une attention particulière sera accordée à votre santé et votre bien-être.
Avant de pratiquer une microgreffe de cheveux, il est essentiel de comprendre le mécanisme qui opère lors de la chute de cheveux afin de ne pas faire de confusion entre le résultat propre aux cheveux implantés et le devenir des cheveux "malades". Conscient de la double approche médico-chirurgicale, nous prendrons ensemble la meilleure stratégie thérapeutique englobant tous les aspects propre à cette pathologie.
Cette alliance thérapeutique, dans un climat de confiance et d'investissement de la part de l'équipe du Docteur Bodnar, sera garante des meilleures options en terme de résultats et de la pérennité de la greffe.

Suivi post-opératoire

L’intervention de la greffe de cheveux n’est que la première étape de votre réparation capillaire. Au cours de l’année qui suit, il est nécessaire de suivre un certain nombre de recommandations dans le but d’obtenir le meilleur résultat possible. Un guide vous est délivré à la sortie de la clinique pour que vous puissiez suivre les conseils du chirurgien praticien Docteur Bodnar.
Vous retrouverez des éléments importants pour les soins post-opératoires immédiat jusqu'au quinzième jours, à partir de la troisième semaine, les greffons sont parfaitement intégrés et les risques de leur dégradation devient très faible.

Quelques résultats de greffes de cheveux

Afin de vous représenter les progrès et les bénéfices qu’une greffe de cheveux peut occasionner (mais également vous permettre de mesurer les implications qu’une intervention de transplantation capillaire suppose), vous trouverez dans cette rubrique quelques exemples de résultats de greffes de cheveux avant / après.

suites opératoires par dermatologue

Le saviez-vous ?

La technique de greffe de cheveux FUE permet une restauration capillaire avec cicatrices ultra discrètes (infra millimétrique). Lorsqu'elle est parfaitement réalisée, le chirurgien capillaire prélève en géographie aléatoire, en conservant principalement les unités folliculaires multiples (plusieurs cheveux dans l'unité folliculaire) de telle sorte qu'une méga séance de greffe ne soit pas visible.

HAUT